Saviez-vous que?

7 juillet 2012

De plus en plus d’études démontrent que la consommation de cannabis, même en petite quantité ou à l’occasion, est un facteur de risque important pouvant déclencher la psychose. La consommation de drogues (incluant l’alcool en grandes quantités) diminuent l’efficacité de la protection contre la psychose qu’offrent le traitement, puisqu’elle augmente la vulnérabilité et peut donc entraîner des rechutes c’est-à-dire déclencher à nouveau des symptômes de psychose. À ce sujet, la prise de psychostimulants, tels que la cocaïne et les amphétamines (speed) de même que les hallucinogènes (ex.. ecstasy), comporte de plus grands risques que le cannabis quant au potentiel de rechute et de déclenchement de psychoses. Par contre, le cannabis pose aussi un risque important puisque sa consommation est plus répandue et banalisée