Thérapie cognitivo-comportementale

LA THÉRAPIE COGNITIVO-COMPORTEMENTALE POUR LA PSYCHOSE

La TCC vise à permettre à l’individu de mieux comprendre ce qui lui arrive et de faire du sens avec cet évènement dans son cheminement de vie.  Elle vise également à identifier les raisons pour lesquelles cet évènement arrive à ce stade particulier de leur vie et les stratégies pour s’adapter à ce phénomène ou au stress vécu.  Elle met également en lumière les forces de l’individu et ses facteurs de protection de même que ses facteurs de vulnérabilité.  Elle permet à l’individu de prendre conscience du lien entre les évènements extérieurs, ses émotions et ses pensées et à ‘rectifier’ certaines façons de pensée qui occasionne de la détresse ou des difficultés de fonctionnement.

La thérapie cognitivo-comportementale pour la psychose est une thérapie  qui a trois buts principaux soit:

 

¨      de réduire la détresse et les problèmes de fonctionnement associés aux symptômes psychotiques

¨      de réduire les réactions d’anxiété et d’améliorer la gestion des émotions

¨      de promouvoir la participation active de l’individu dans la maîtrise de son risque de rechute

 

La thérapie cognitivo-comportementale est adaptée au besoin de chaque individu et à la phase de leur maladie.  Il ne s’agit pas d’une intervention dont les différentes étapes sont strictes et rigides mais plutôt guidées par une formulation des problèmes de chaque individu.  Le nombre de sessions, la longueur et le temps requis pour la thérapie vont dépendre de la complexité et de la sévérité des problèmes présentés ainsi que le degré d’implication de chaque individu. Typiquement les thérapies durent 6 mois à raison d’une fois par semaine (au début les sessions pourraient avoir lieu 2 fois par semaine pendant 2 ou 3 semaines puis hebdomadairement).

THÉRAPIE COGNITIVE COMPORTEMENTALE POUR LES IDÉES DÉLIRANTES ET LES HALLUCINATIONS

La thérapie cognitive tente de travailler spécifiquement sur les délires, les interprétations paranoïdes et les croyances à propos des voix.  Dépendant du désir de chaque individu de considérer des explications alternatives à propos de la nature de telles expériences, le thérapeute peut tenter d’offrir des explications plus scientifiques ou travaille dans le cadre des croyances de chacun. Il peut également être utile de renommer les expériences et de dédramatiser la situation qui souvent est reliée à des émotions très intenses pour le patient.

TRAVAILLER AU NIVEAU DES PROBLÈMES COGNITIFS À PROPOS DE SOI ET DES AUTRES

La thérapie cognitive pour la psychose vise à travailler les problèmes de réflexion à propos de soi et des autres.  Les types de cognition qui sont typiquement travaillées sont celles qui impliquent que le patient n’a aucune valeur, qu’il est mauvais ou qu’il est dangereux ou encore que les autres sont essentiellement non dignes de confiance ou qu’ils risquent de faire du mal au patient.